Randonner à Marcilhac

LE PATRIMOINE BÂTI EN PIERRE SECHE
 

Ce patrimoine comprend notamment les « cayrous », les murets et les « cabanes » de pierre sèche 
(« gariottes » et «  caselles »), situés en grand nombre sur le causse de Marcilhac
Les « cayrous » et les murets résultent de l’épierrage des terrains calcaires ; ils  permettent notamment de délimiter les propriétés ainsi que les chemins et relient entre eux, villages, maisons rurales, granges, cabanes et points d'eau.
 

Les « cabanes » de pierre sèche  sont des éléments emblématiques du paysage des causses du Quercy.  Ces édifices champêtres, bâtis entièrement sans mortier, avec des pierres d’extraction locale, ont été utilisées par les  cultivateurs des XVIII au  XX siècles, dans les parcelles éloignées de leurs habitations principales. Les plus petites, parfois bâties dans l’épaisseur d’un mur, sont appelées « gariottes » ; généralement elles servaient d’abri pour les bergers.
De dimensions plus importantes, « les caselles » ont  été utlisées de multiples façons, en fonction des besoins des propriétaires (rangement d’outils, grange à foin, garde pile, logement temporaire..). Le causse de Marcilhac-sur-Célé concentre une variété remarquable et un grand nombre  de caselles (plus de 400) qui sont de superbes témoins de la vie rurale des causses du Quercy.  
C’est pourquoi, le Département du Lot a délimité un Espace Naturel Sensible (ENS) sur le territoire de la commune de Marcilhac. En effet, ces constructions le plus souvent inutilisées depuis longtemps, sont aujourd’hui fragilisées par l’usure du temps et le développement non maîtrisé de la  végétation. 
Grâce au label ENS, une attention particulière est portée sur ce « petit patrimoine » qu’il convient de protéger, voire de restaurer, en s’appuyant sur des artisans soucieux de conserver des techniques.
Pour découvrir les caselles ainsi que les autres constructions de pierre sèche (gariottes, murets, cayroux) des balades sont proposées, chaque été, par l’Office de Tourisme, dans des guides (*), sur internet ;  elles empruntent un réseau dense de chemins fléchés (GR651, chemins communaux) qui sont entretenus par la commune avec l’aide du Département du Lot et de la Communauté de Communes du Grand Figeac

Caselle Marcilhac sur célé

Cazelle et murets en pierre

Dolmen à Marcilhac-sur-Célé

Caselle Marcilhac sur célé

1/5

LA FONDATION DU PATRIMOINE
 

Le  patrimoine architectural de Marcilhac  nécessite en permanence un suivi des constructions concernées. Les travaux de restauration nécessaires impliquent des investissements souvent hors de portée du budget communal. C’est pourquoi,  l’aide des pouvoirs publics est nécessaire. Cependant, pour compléter sa participation, la commune a décidé de faire appel aux mécénat. 
C’est pourquoi,  depuis 2015, il a été signé entre la commune et avec le soutien de l'association  "Les Amis de l'Abbaye de Marcilhac", une Convention avec la Fondation du Patrimoine concernant la restauration de l'abbaye Saint Pierre de Marcilhac. 
Pour toute information, vous pouvez, ou cliquer sur le lien "Bon de Souscription",
ou contacter la Mairie au 05.65.40.61.43 ou par Mail : mairie.marcilhac@orange.fr 
ou sur le site de la fondation :  www.fondation-patrimoine.org 
Chemin d'accès pour nous trouver : tout en bas de la page, en cliquant sur  "Projet" puis saisir "marcilhac »