Le verger
Le Verger deMarcilhac

Le verger de Marcilhac : un espace commun mais pas banal !

 

Quoi de plus triste qu'un terrain nu ? Quoi de plus enthousiasmant que d'y planter des arbres ?

C'est ce que se sont dit quelques Marcilhacois en regardant l'espace qui sert de parking en été, au bord du Célé. Acquise en 2017 par la municipalité, cette parcelle n'avait pas d'autre rôle que d'accueillir des voitures quelques jours par an.

 

Il fut donc décidé d'y planter des arbres, tout en conservant au lieu son usage de parking occasionnel. Et tant qu'à planter, autant se faire plaisir avec des arbres fruitiers. Puisque cet espace est commun, les fruits le seront aussi, chacun étant invité à en profiter... dès que les arbres auront grandi ! Implanté sous l'impulsion de l'équipe municipale élue en mars 2020, le verger a reçu ses premières plantations à l'automne de cette même année.

 

Le terrain sera-t-il favorable ? Les crues récurrentes risquent-elles de noyer les racines ? Quelles sont les espèces qui se plairont le mieux ?

Nous répondrons à toutes ces questions au long des années, car c'est un plaisir d'essayer, d'expérimenter, de faire quelques paris, et d'attendre les résultats !

 

Pour le choix des espèces, nous avons opté pour la plus grande diversité, et la liste est à elle seule un savoureux poème, ou au choix un inventaire à la... pré vert (sic!). Pour les pommiers : Sainte germaine, Belle fille de salins, Pouzaraque, Ile, Béraud, Caramille, Patte de loup, Reinette Choureau, Reinette d'Angleterre, Reinette de Maurs, Reinette Rouge étoilée. Mais il ne faut pas oublier nos Cognassiers Aromatnaya et nos poiriers Williams jaune et André Desportes

 

La première récolte fut immédiate ! En effet, le verger a déjà donné ses premiers fruits, car il nous a permis de travailler en commun, de mieux se connaître, de partager des moments de sourire et d'enthousiasme. Planter des pommiers et des poiriers nous a donc donné la pêche !

 

Pour la suite, tout dépendra des disponibilités et des envies de chacun, mais beaucoup d'idées ont déjà été lancées : mettre en place une pépinière pour apprendre à faire des greffes, planter des petits fruits (framboisiers, groseilliers etc), continuer nos plantations dans plein d'autres espaces publics... et faire de la Vallée du Célé une Célé-Pomme Valley !

 

Si ce verger vous intéresse, si vous souhaitez recevoir les prochaines infos et participer, contactez Basile Rousseaux : basile@lestrucsenscope.com